MOOSfree - Questions fréquemment posées



Questions fréquemment posées

 

 

Pourquoi n’applique-t-on pas MOOSfree® directement sur le faîte?

Si MOOSfree® était monté directement sur le faîte, alors son efficacité serait réduite, car elle serait partagée sur les deux côtés du toit. MOOSfree® n’est pas conçu pour cela. Pour une efficacité sur les deux pans, il faudrait doubler la taille de MOOSfree® , ce qui doublerait aussi le prix. De plus, grâce à la technique d’installation proposée, chaque client peut décider lui-même s’il veut installer MOOSfree® sur tout son toit ou bien seulement sur les parties critiques. De plus il est important qu’il passe le plus possible d’eau de pluie à travers la bande anti-mousse MOOSfree®, , afin de l’enrichir au maximum d’ions de cuivre, qui sont les agents nettoyant de MOOSfree® . Monté sur le faîte, seule l’eau tombant directement sur la bande peut avoir un effet. Par contre, si l’on monte MOOSfree® sur la première ou deuxième tuile, la quantité d’eau traversant la bande est beaucoup plus importante. L’eau sortant directement de la bande a la plus grande concentration en ions de cuivre. Celle-ci sera diluée pendant son chemin vers la gouttière, jusqu’à ce que la concentration soit si faible que les ions n’aient plus d’efficacité.

 

Combien de temps dure MOOSfree®?

C’est la corrosion qui fait agir le cuivre sur votre toit. Cette corrosion élimine selon les intempéries de 0,5 à 1 millième de millimètre de cuivre par an. Pour un fil de 0,1 mm de diamètre, cela vaudrait dire, dans le pire des cas, une corrosion totale en 50 ans. En pratique on peut compter sur une durabilité de 50 à 100 ans. Ainsi dure MOOSfree® plus longtemps que les toitures normales.

 

Que faut-il respecter en ce qui concerne les paratonnerres et MOOSfree®?

MOOSfree® ne présente aucun danger supplémentaire pour les risques de foudroyage. S’il y a toute fois un paratonnerre à proximité, MOOSfree® devra y être relié. D’après une norme de construction, toutes les pièces conductrices se trouvant sur un toit, dépassant 2m de longueur et à moins de 50 cm d’un paratonnerre doivent y être reliées. Votre expert en paratonnerre vous conseillera volontiers. Le raccordement de MOOSfree® à un paratonnerre se fait grâce à des pinces fabriquées par l’entreprise J. Pröpster GmbH d’après les normes « EN_50164 Partie 2 Classe H ». Vous pouvez commander ces pinces chez n’importe quel fournisseur, tant qu’elles répondent aux normes citées ci-dessus. Les détails de l’installation sont exposés sous la rubrique mode d’emploi..

 

Ne devrais-je pas plutôt utiliser MOOSfree® 170 pour être vraiment sûr contre la mousse?

MOOSfree® 115 est conçu pour une surface à traité de 10 m de large et suffit ainsi pratiquement pour toute maison particulière. En combinaison avec MOOSfree® 30, installé directement sur le faîte, MOOSfree® peut nettoyer votre toit sur une largeur de un à deux mètres plus grande. Cette combinaison est plus rentable que l’installation de MOOSfree® 170.

 

Ma maison a un toit qui fait 11,5 m du faîte à la gouttière: dois-je déjà utiliser MOOSfree® 170?

Dans ce cas-ci, nous conseillons encore une fois d’utiliser plutôt une combinaison de MOOSfree® 30, sur le faîte et MOOSfree® 115, sur la deuxième ou troisième rangée de tuiles du toit. C’est une solution plus rentable et élégante.

 

Pourquoi MOOSfree® 30?

MOOSfree® 30 est avant tout conçu pour être installé sur le faîte. Grâce à une surface effective équivalente à celle de 30 cm de cuivre, il protège la toiture sur environ 1 m à partir du faîte. Ainsi, on pourra poser la bande anti-mousse standard MOOSfree® 115 sur la deuxième ou troisième rangée de tuiles et non plus sur la première. Comme nous le disions déjà, l’efficacité est augmentée par la quantité plus importante d’eau traversant le tissu. Autre possibilité d’emploi de MOOSfree® 30 est la pose partout là où il n’y a pas plus de 2 m de distance entre le faîte et la gouttière ou bien sous les lucarnes ou velux.

 

Ma gouttière est en zinc traité au titanium, mais je voudrais volontiers utiliser MOOSfree®?

Il existe sur le marché de nombreux moyens de traiter le zinc contre la corrosion, comme des enduits ou des peintures. Veuillez vous adresser à un de nos distributeurs près de chez vous, ceux-ci ayant plus d’expérience avec ces produits. Veuillez comprendre que l’entreprise CoTexx ne peut pas garantir la qualité de ces traitements. La meilleure solution technique est d’utiliser des gouttières en cuivre, qui est de toute façon le meilleur matériau.

 

J’ai une gouttière en zinc que je dois de toute façon changer dans deux ou trois ans; dois-je attendre d’avoir changé les gouttières avant d’installer MOOSfree®?

Si vous envisagez de toute façon de changer vos gouttières dans peu de temps, il est possible de mettre en oeuvre MOOSfree® tout de suite et d’échanger plus tard les gouttières de zinc par celles en cuivre. L’aspect positif de ceci est de pouvoir bénéficier tout de suite de l’effet nettoyant de MOOSfree® sans avoir à investir immédiatement dans de nouvelles gouttières. Mais la durée de vie restante de vos anciennes gouttières sera visiblement réduite par MOOSfree®.

 

Est-ce que je peux employer MOOSfree® aussi sur mon toit en roseau ou mon toit de bardeau?

Il y a déjà un grand nombre d’expériences menées sur des toits en roseau ou en bardeau. MOOSfree® peut être employé partout ou la toiture est suffisamment solide pour supporter son installation. Le caractère fongicide de MOOSfree® permet de l’employer aussi sur les toits en matériaux naturels tels que le roseau ou le bardeau, car il les protège contre les champignons et prolonge ainsi leur durée de vie. L’utilisation de MOOSfree® sur ce type de toitures est ainsi tout à fait rentable.

 

J’ai un toit en croupe ; est-ce que MOOSfree® peut s’appliquer là aussi?

MOOSfree® doit être collé, sur les toits en croupe, directement sous l’arête. De part l’élasticité de MOOSfree® , cela n’est absolument pas un problème. Vous trouverez des informations plus précises dans le mode d’emploie.

 

Que dois-je prendre en compte pour la commande de la quantité nécessaire de MOOSfree®?

En règle générale, on observe une augmentation du besoin en MOOSfree® de 10 à 15 % quand on a un toit en tuiles ondulées. Pour les toits en tuiles plates ou en bardeau, on n’a pas besoin de ce supplément. Par contre, il faudra poser de la bande anti-mousse partout ou le drainage de l’eau est dévié, c’est-à-dire sous les lucarnes, velux, cheminées, tuyaux d’aérations etc.. Regardez notre schéma d’installation.

 

A quoi sert le tissu?

Un tissu non-dégradable a été intercalé entre les couches de maillage de cuivre. Grâce à la capacité de rétention d’eau de ce tissu, le maillage de cuivre est maintenu humide pendant une longue durée ce qui permet une corrosion deux fois plus rapide. MOOSfree® n’agira ainsi pas seulement comme une tôle de cuivre de 115 ou de 170 cm de large, mais comme une tôle de près du double de celles-ci.
Pendant les périodes chaudes de l’été, il se forme de la rosée la nuit. La combinaison de l’eau condensée avec une température élevée entraîne une forte émission d’ions de cuivre, facteurs actifs anti-mousses. Sans le tissu, cette grande concentration d’ions serait balayée sans avoir le temps d’agir par la première pluie d’été, souvent très forte. Le tissu empêche ceci en entreposant comme une éponge les ions ce CU2+, qu’il libère de manière égale et bien répartie au fil du temps à chaque précipitation. C’est là tout le secret de l’efficacité de MOOSfree® contre les mousses, lichens et algues sur votre toit.

 

Est-ce que je peux continuer à utiliser l’eau de pluie récupérée pour arroser mes plantes?

Vous pouvez continuer sans aucun problème à arroser votre jardin avec l’eau de pluie que vous récupérez au chéneau. Les sels de cuivre sont, par exemple, utilisés depuis environ 400 ans en grande concentration pour traiter les vignes contre les champignons parasites (par ex. les blancs). Les ions de cuivre ont un effet biocide uniquement sur certaines plantes indésirables, comme les champignons, les algues, les lichens, les mousses. Les plantes cultivées, comme les fruits et les légumes ne sont pas influencés négativement dans leur croissance. Leur consommation n’est, au point actuel de la science, pas contre-indiqué. De plus, les engrais spéciaux et les herbicides classiques contre la mousse dans le gazon, par exemple, emploient une concentration d’ions de cuivre bien plus importante.

 

Que faire quand je dois changer une tuile?

Si jamais vous deviez changer une tuile se trouvant sous la bande MOOSfree® , découpez la bande au niveau de la jointure avec la tuile d’à côté à l’aide de ciseaux ou bien d’un couteau approprié. Décollez ensuite la bande de la tuile à remplacer avec une truelle ou un outil identique, et remplacez votre tuile. Pour recoller la bande, une fois la tuile en place, utilisez deux bandes de caoutchouc enduit de butyle. Si toute fois vous n’avez pas de caoutchouc au butyle, ou bien la bande MOOSfree® a été endommagée pendant l’opération, contactez nous, par courriel, nous nous ferons un plaisir de vous fournir les pièces de rechange. Votre spécialiste ou votre vendeur sera lui aussi volontiers à votre disposition.

 

Dois-je nettoyer mon toit avant d’appliquer MOOSfree®?

Il n’est pas obligatoire de nettoyer toute la surface de la toiture avant d’installer MOOSfree® . Indépendamment de cela, les conditions de montage doivent être réunies. Pour des raisons d’esthétique, il est préférable d’envisager un nettoyage préalable du toit, afin de ne pas avoir à attendre les effets de l’auto-nettoyage pour avoir une toiture ayant l’air entretenu. Une fois MOOSfree® installé, fini le nettoyage régulier, tous les deux à trois ans : votre toit aura pour très longtemps son aspect bien entretenu. Si votre toit est toute fois très fortement recouvert de mousse, il faudra tout de même le nettoyer en gros, afin d’éviter que la mousse ne bouche les gouttières et les chéneaux. Il nous est arrivé pendant la période de test de MOOSfree® , qu’après une forte pluie d’orage avec de la grêle, le chéneau bouché par la mousse détachée par MOOSfree® déborde et inonde notre cave.

 

Combien de temps dure le processus d’auto-nettoyage après l’installation de MOOSfree®?

Le processus d’auto-nettoyage commence véritablement six à huit semaines après la pose de MOOSfree® . Les blocs de mousse peu accrochés tomberont les premiers après leur mort. Les champignons installés plus profondément dans les fissures des tuiles de béton mettront plus de temps à disparaître. Ce processus est soutenu par les précipitations naturelles (pluie, grésil, neige, glace) et est complet au bout d’environ deux à quatre ans. Bien sûr, le matériau des tuiles, la surface, l’orientation du toit, ainsi que le climat et les conditions environnementales jouent un rôle très important dans le processus d’auto-nettoyage.

 

Quelle est la meilleure saison pour l’installation de MOOSfree®?

En règle générale, il est possible de poser MOOSfree® à n’importe quelle saison, tant que les conditions de montage sont réunies. La meilleure saison pour bon traitement anti-mousse est en tout cas l’automne, car c’est le moment ou la mousse prospère le plus grâce à l’humidité et le peu de soleil. Fort heureusement, c’est aussi une époque à laquelle MOOSfree® produit beaucoup d’ions de cuivre. En hiver, la mousse morte est arrachée naturellement par la neige et la glace tombant du toit. Les résultats sont visibles dès le printemps suivant.

 

Enfin: quelle est la rentabilité de MOOSfree®?

Le système anti-mousse MOOSfree® est un procédé extrêmement rentable. Ceci est démontré par le tableau de comparaison des frais pour plusieurs procédés différents sur une durée de 35 ans (durée de vie moyenne d’une toiture). Un traitement anti-mousse avec MOOSfree® coûte, pour un toit entretenu durablement, seulement environ 5 € /m2, en un seul et unique investissement (soit 0,14 € /m2 et par an !) Dans notre étude comparative des prix, nous avons consciemment renoncé à prendre en compte, pour des raisons de droits à la concurrence, l’allongement de la durée de vie des toits. Dans cette étude comparative, l’investissement se rentabiliserait dès le moment où la durée de vie de la toiture s’allongerait de 3 ans grâce à MOOSfree® . Il est en tout cas indiscutable que la durée de vie d’un toit n’est pas particulièrement allongée grâce aux mousses qui le détruisent peu à peu.

 

CoTexx ISO 9001-2015 zertifiziert
Nous serons heureux de répondre à vos questions
téléphone: +49 8259 8287-81
info@moosfree.com